Actualités

Portraits du mois – Georgette a des couettes, Henryot & Cie et Atelier d’art Very

Suite des portraits de nos hommes et femmes du Grand Est, qui subliment les espaces d’aujourd’hui et de demain.

Stéphanie Prat, dirigeante de Georgette a des couettes, re-design de mobilier vintage, Reims (51).

« Designer produit de formation, j’ai travaillé 10 ans dans l’industrie (5 ans en lunetterie et 5 ans dans le mobilier de jardin). En parallèle, j’ai toujours aimé chiner et détourner des objets.

L’envie de lier ces 2 passions avec mon activité de designer a aboutie à la création de Georgette a des couettes il y a 3 ans. En plus de l’attirance pour le vintage, je voulais que l’entreprise ait un impact positif sur l’environnement.

Je suis toujours émerveillée de voir, à quel point, un meuble qui semblait sans intérêt peut retrouver une singularité. Je trouve cela également très gratifiant de penser qu’un meuble n’a pas été détruit et que des ressources ont été préservées puisqu’un meuble neuf n’a pas été fabriqué. »

 

Jérémy Niffenegger, Community manager de Henryot et Cie, manufacture de meubles et de sièges, de tradition et d’exception, Liffol-le-Grand (88).

« J’ai effectué des études dans le domaine des arts appliqués, après l’obtention de mon baccalauréat, en préparant d’abord une MANAA (Mise à Niveau d’Arts Appliqués – Prépa 1 an), puis un BTS Design de Produits dans le Jura, à Dole. Le système des formations des arts appliqués a été réformé en 2019, pour devenir le DNMADE. Enfin, j’ai habité à Toulouse pendant deux ans afin de compléter ma formation par un DSAA (Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués – Master) mention produit.

Ces 5 années post-bac, m’ont permis d’acquérir de nombreuses compétences différentes (atelier de fabrication et prototypage, dessin d’illustration et croquis d’observation, plans et modélisation 3D, graphisme et communication). J’ai d’abord souhaité exercer le métier de designer-produit dès la fin de mes études. Cependant, après un retour à mes racines vosgiennes et notamment liffoloises, j’ai eu la chance de rencontrer Monsieur Dominique Roitel qui m’a présenté la Manufacture Henryot & Cie 1867. Une entreprise née là où j’ai grandi, qui allie l’artistique, le savoir-faire, la fabrication, le design et les valeurs familiales. C’est en cette harmonie que je me suis reconnu. J’occupe aujourd’hui le poste de Community-manager au sein d’Henryot & Cie depuis un an et demi. Mes missions sont diverses mais rejoignent toutes le domaine de la communication de l’entreprise. Les sites internet du groupe Henryot, ses réseaux sociaux, la photographie, la création de supports de communication, les visites d’entreprises sont mes responsabilités au quotidien. Depuis mon arrivé à la manufacture, l’ambition est de créer un catalogue 3D de nos produits, je gère cette partie-là également grâce à mon expertise de la modélisation 3D.

Ce qui me passionne dans ce métier : la diversité des missions, chaque journée est différente. Ce qui est le plus enrichissant pour moi ici, c’est de pouvoir m’appuyer sur des valeurs et une histoire familiale vieille de plus de 150 ans. L’émerveillement est intact lorsque je parcours les ateliers et que j’ai la chance de photographier les mains de nos compagnons sculpteurs ou menuisiers en train de sublimer le bois. Enfin, participer à la transformation digitale d’une entreprise comme celle-ci à travers le catalogue 3D est très motivant pour moi. »

L’histoire de Henryot & Cie :

 » Tout commence à l’ère gallo-romaine où le nom latin de Liffol le Grand, « Lucus Fagus », signifie « bois sacré de hêtres ». Le bois de hêtre se travaille depuis des siècles dans cette région du Nord Est de la France, où résident de nombreux artisans jusqu’à l’avènement de l’ère industrielle au XIX° siècle. On dit que le Rouet de Jeanne d’Arc a été tourné à Liffol le Grand (XV°siècle). En 1867, Clément Henryot crée sa propre manufacture de chaises avec une vingtaine de compagnons. À cette époque, le style Henri II prédomine, caractérisé par la réalisation de sièges tournés. Après le règne de Napoléon III, le style évolue vers la copie d’anciens du XVIII° siècle. C’est alors que Louis Henryot, petit-fils de Clément Henryot, reprend la société et avec l’aide d’ouvriers du Faubourg Saint-Antoine à Paris, réalise de somptueux modèles en copies d’ancien. Dans les années 1930, les designers les plus prestigieux confient à la société la réalisation de modèles tels que ceux du paquebot Normandie ; la société Henryot, sous la direction de André Henryot, compte alors 40 ouvriers en 1945. Devant l’augmentation des commandes et l’accroissement du capital, elle est rebaptisée Style et Confort en 1954. Les enfants et petits-enfants Roitel restent par leur mère et grand-mère Louise Henryot les descendants en ligne directe du fondateur. En termes de savoir-faire et de capacité, Style et Confort devient alors la première entreprise française spécialisée dans la copie d’anciens en siège haut de gamme. La griffe Henryot se reconnaît de loin. Le travail se fait dans le plus grand respect des traditions et des valeurs de l’ébénisterie d’art. Henryot & Cie est aujourd’hui la plus ancienne Manufacture de Menuiserie en siège de France. Dominique Roitel est à présent le successeur de la maison Henryot. Il a repris la direction de la Société en septembre 2006. Ses priorités : continuer d’exceller dans la maîtrise d’un savoir-faire ancestral de haute qualité ; mais aussi engager la manufacture dans une nouvelle voie : celle de la « Ligne H », une ligne de meubles et objets plus moderne, adaptée aux modes de vie du XXIème siècle et un brin décalé par ses formes et ses dimensions. « 

 

Pierre Very, dirigeant de Atelier d’art Very, spécialiste de la restauration et conservation de mobilier d’art, Mazerulles (54).

« Après un baccalauréat scientifique et une première année d’école d’ingénieur dans l’aéronautique, j’ai vite compris que je ne voulais pas passer ma vie assis derrière un bureau. J’ai découvert le travail du bois à travers des stages d’initiation et j’ai décidé d’en faire mon métier. Après 4 ans de formation initiale comme menuisier chez les Compagnons du devoir et du tour de France, j’ai intégré les Ateliers d’Art Walser pour 3 années de spécialisation en restauration et conservation du patrimoine mobilier.

L’Atelier d’Art Very a été créé en 2021, lorsqu’Anne-Sophie Walser-Cohen a décidé de céder l’entreprise familiale qui date de 1876. Je reprends ainsi l’activité des Ateliers d’Art Walser dans lesquels j’ai été formé et je m’installe comme Artisan d’Art, Ebéniste Restaurateur-Conservateur du Patrimoine Mobilier dans les ateliers de Mazerulles à proximité de Nancy. Je poursuis ainsi une longue lignée d’ébénistes qui ont exercé dans l’atelier et j’hérite d’un stock de matières premières, de bois classiques et d’essences rares collectés par mes prédécesseurs.

Le bois et son travail me passionnent avant tout ! J’ai également le plaisir de pouvoir donner une nouvelle vie au mobilier qui m’est confié : une armoire, un bureau, une table… tous ces objets marqués par l’usure du temps qui vont pouvoir en passant entre mes mains continuer leur histoire et se transmettre ! »

 

MADEiN GRAND EST

2 rue du 8 mai 1945
BP 8
88350 Liffol-le-Grand

Contact

E-mail : nous contacter
Tél – Liffol : 03 29 94 01 03
Tél – Strasbourg : 06 48 14 10 01