Actualités

Reportages TV5 Monde : TENDANCE XXI + Portraits

Du 17 au 19 mai dernier, TV5 Monde s’est rendu chez nos talents du Grand Est afin de réaliser une série de reportages sur leurs savoir-faire, pour l’émission Tendance XXI, consacrée à la création française et à la mode.

Traduit dans différentes langues, Tendance XXI est diffusée dans le monde entier et est regardée par 60 millions de consommateurs de manière hebdomadaire. TV5 Monde est le 2ème plus grand réseau mondial de télévision, disponible dans 250 millions de foyers répartis dans plus de 200 pays du monde

Des échanges et des entrepreneurs passionnés, à découvrir prochainement.

Retour en images :

Atelier Grégory Pierson – Venteuil (51)

 

 

La Licorne Verte – Allain (54)

« En 1970, j’étais dessinateur industriel dans un bureau d’études au sein d’une entreprise spécialisée dans la construction mécanique et métallique. Je suis resté dans cette entreprise pendant 10 ans. En parallèle, je n’ai pas voulu rester en bureau d’études, j’ai alors fait en sorte de pouvoir évoluer et de prendre en main ma destinée. Je voulais connaître d’autres choses. Lorsque je me rendais sur des chantiers, je me suis dit qu’on pouvait faire de belles choses, en étant à l’extérieur. Le réseau que je m’étais constitué en entreprise est venu me chercher, sachant que j’avais envie d’autres choses.

Ensuite, j’ai été responsable du service expédition pendant deux ans, où l’on envoyait de très grosses pièces. J’ai pu observer comment on pouvait charger de grosses pièces et j’ai managé une équipe de 27 personnes. Puis, je suis passé au service méthodes et colisage pendant à nouveau deux ans.

Lorsque l’entreprise ne faisait plus d’export, elle s’était dirigée vers le nucléaire, où j’étais au service de l’assurance de la qualité, jusqu’au moment où l’on m’a annoncé que l’entreprise fermait et que j’allais être muté à Valenciennes.

J’ai par la suite rencontré le cousin de ma tante qui était importateur et cherchait un directeur commercial à Paris. J’ai fini par prendre ce poste et au bout de 8 ans, j’ai souhaité changer d’emploi sans vraiment savoir dans quoi.

Un jour, j’ai rencontré quelqu’un qui avait une salle de Fitness où ma famille faisait du sport. Il me disait qu’il ne trouvait rien de beau pour décorer son magasin. Je lui ai dit que j’avais un représentant qui vendait des fleurs en tissus et que je pouvais lui faire des arbres. Je continuais mon travail et le soir je faisais les arbres. J’ai acheté une vigne complète et à partir de là j’ai eu des clients fleuristes qui me demandaient plein de choses etc. Et au bout de 16 mois, j’étais débordé. J’ai donc décidé de revenir en Lorraine et j’ai démarré l’aventure La Licorne Verte en 1988.

Ce qui me passionne dans ce métier, c’est le contact humain, sans aucun doute. »

 

Sacha Tognolli – Metz (57)

« Après des études en droit et sciences politiques et administration générale, un passage au Sénat en tant qu’assistant parlementaire et un tour du monde en solitaire, j’ai décidé de changer radicalement de cap. La base de ma reconversion : maîtriser un métier qui fasse appel à l’ensemble des capacités de l’être humain, c’est-à-dire une activité qui lui permette d’utiliser à la fois sa tête et ses mains

Installé désormais entre Metz, Nancy et Strasbourg, mon atelier d’ébénisterie et de menuiserie en sièges propose du mobilier contemporain. J’aime allier les matériaux entre eux : bois, résine, verre, laiton, cuir… Ma démarche créative, symbolisée par une recherche sur des assemblages ancestraux du Japon et d’Europe, réalisés en résine transparente, allie respect à la tradition du métier et quête de la sublimation contemporaine à l’instar de ma chaise Hironde. »

 

Maison Milliet – Riedisheim (67)

« J’ai débuté par l’apprentissage de la lettre peinte (peintre en lettres) et le décor peint à l’école Blot à Reims en 1991-1992. Puis, j’ai été salarié de nombreuses années chez Jean Parrot, peintre en décor à Paris, où nous travaillions sur des projets hôteliers et particuliers (haut de gamme et luxe).

J’ai également travaillé durant 7 ans dans la restauration de monuments historiques (cathédrale d’Orléans, église Saint Vincent à Blois, cathédrale de Saint Flour….)

J’ai réfléchi à comment continuer mon métier en proposant du travail d’atelier, (pour travailler moins sur site et apporter une nouvelle approche de « préfabrication » de décors peints sur toile ou papier-peint à la main), apporter des solutions techniques nouvelles pour limiter les déplacements et les chantiers encombrés, et par la même occasion, du gain de temps ainsi qu’apporter un nouveau souffle au métier de peintre en décor en peignant des textures en trompe l’œil nouvelles.

J’ai également découvert les papiers dominotés en 2010, technique d’impression à la planche sur feuilles de papiers, qui avait complètement disparu depuis le début du 19e siècle. Un an de travail et de recherche a été nécessaire afin de réinventer ce métier.

Atelier Poulaillon est donc né en 2012. En 2015 je complète l’offre avec l’impression digitale sous la marque MAISON MILLIET, à la base pour accéder à des projets hôteliers et retails en adaptant les coûts, puis à partir de 2018, pour proposer une collection à la vente en ligne aux particuliers.

L’alliance des savoir-faire traditionnels en création peinte à la main avec les solutions digitales rend mon atelier unique en son genre. Ce qui me passionne dans ce métier, c’est la création, la recherche de solutions techniques innovantes et adapter l’offre aux besoins et contraintes. Cela va faire 30 ans que je le pratique ! »

 

Orgues Muhleisen – Eschau (67)

« Je suis fils de facteur d’orgues (Claude Armand). J’ai suivi une formation de musicien au conservatoire de Toulouse (piano) et j’ai obtenu un baccalauréat F11. J’ai ensuite eu un CAP en menuiserie, puis un brevet de compagnon Facteur d’orgues. Enfin, en 2000, j’ai obtenu le titre de Meilleur Ouvrier de France. J’ai intégré la Manufacture d’Orgues Muhleisen en 1984. Après quelques années comme compagnon, j’ai endossé la responsabilité de dessinateur-concepteur, puis, en parallèle, j’ai été nommé responsable administratif. Enfin, en 2008, j’ai racheté l’entreprise que je dirige depuis. J’assure actuellement la fonction de président du groupement national des facteurs d’orgues.

Ernest Muhleisen a fondé l’entreprise en 1941. C’est actuellement la plus ancienne manufacture d’orgues française encore en activité et également la plus importante en taille (17 salariés). Reprise ensuite par le gendre de M. Muhleisen, puis par son petit-fils, et enfin par moi-même, elle a gardé son caractère familial.

Ce que j’aime dans ce métier, c’est sa variété (chaque projet est un nouveau commencement), le fait de créer ou de restaurer de belles œuvres pour les générations futures, la découverte d’un très riche patrimoine et les échanges technologiques avec les confrères. Puis, la satisfaction lorsqu’on arrive à résoudre les problèmes qui semblaient insurmontables au départ. »

MADEiN GRAND EST

2 rue du 8 mai 1945
BP 8
88350 Liffol-le-Grand

Contact

E-mail : nous contacter
Tél – Liffol : 03 29 94 01 03
Tél – Strasbourg : 06 48 14 10 01